Édito n°36

image_pdfPDF

Ce nouveau numéro du Courrier Édition Spéciale : Le Rêve est le dernier avant la coupure estivale. Vous y lirez la première partie de la conférence de Jean-Robert Rabanel, la seconde sortira dans un prochain numéro, courant septembre.

Dans la rubrique « Études » sont présentées les contributions de Nicole Oudjane et d’Alexandre Fernandez. Chacun de ces travaux témoigne d’une accroche singulière et originale au thème du Rêve. La rubrique « Brèves » est constituée de textes courts, répondant à l’invitation que j’avais faite aux membres de l’ACF MC d’apporter une contribution au Séminaire d’Étude.

Le choix que nous avons fait avec J.-R. Rabanel de poursuivre le Séminaire d’Étude par cette voie du Courrier dans cette période de pandémie ne peut toutefois pas prétendre suppléer à ce qui en constitue d’ordinaire sa richesse : la conversation qui suit les exposés permettant aux auteurs d’en poursuivre l’étude. Si la situation sanitaire le permet, une séance du séminaire sur ce thème du Rêve se tiendra à l’automne, « en présence », ouvrant alors à la possibilité d’un échange entre lecteurs et auteurs des contributions de cette série d’Éditions Spéciales du Courrier.

Vivement ce moment où nous pourrons de nouveau reprendre le cours de nos activités !

Nul doute que ce temps retrouvé de la conversation portera longtemps la marque de l’effraction brutale du virus dans nos vies, irruption d’un réel sans loi, qui rejoint en ce point celui de la psychanalyse.

Il n’est pas sûr qu’il ait pour autant permis de « se réveiller » de ce que Lacan nommait « la débilité mentale », soit le délire auquel est voué de structure le parlêtre consistant pour Lacan à continuer de dormir alors même qu’on se croit réveillé.

Lacan dans son dernier enseignement a insisté sur l’impossibilité d’un réveil au réel comme « ce qui ne cesse pas de ne pas s’écrire », tout en y situant le désir de l’analyste.

J.-A. Miller souligne en effet comment « une séance de psychanalyse qui se respecte, et quelle que soit sa durée, a pour fonction de scander la rencontre toujours manquée du réel, celle qui passe entre rêve et réveil »[1]Miller J.-A., « Réveil » in Scilicet, Le rêve, son interprétation, son usage dans la cure lacanienne, Paris, 2020, p. 15. À commander sur : https://www.ecf-echoppe.com/, soit de s’extraire, « l’esp d’un laps », du sommeil de l’inconscient structural.

Invitation à lire l’intégralité de ce texte de J.-A. Miller en ouverture du dernier numéro du Scilicet sur le thème du prochain congrès de l’AMP, ainsi que les différentes contributions remarquables de membres de l’AMP qui composent ce volume.

Bonne lecture, bon été.

Valentine Dechambre, déléguée régionale de l’ACF MC

Références

1 Miller J.-A., « Réveil » in Scilicet, Le rêve, son interprétation, son usage dans la cure lacanienne, Paris, 2020, p. 15. À commander sur : https://www.ecf-echoppe.com/

Valentine Dechambre

Psychanalyste, membre de l'ECF, déléguée régionale de l'ACF MC